Un peu plus que le talus…

Après la réunion de ce 18 décembre où nous étions fort peu nous nous sommes rendus avec nos amis de Cynorhodon près du talus pour examiner sur place ce qu’on pourrait faire pratiquement d’ici au printemps où on lancera effectivement le travail horticole proprement dit. Nous avons convenu un agrandissement du terrain à l’actuelle « pelouse » dès hauteur du grand arbre central jusqu’au coin des rues Saint-Siméon et Lavaux pour y établir un potager « classique » donnant accès direct aux talus correspondants (en enlevant les clôtures en très mauvais état et en procédant à des analyses des terres). Les talus concernés pourraient être plantés de fruitiers et de légumes et aromatiques. La partie jouxtant le mur du jardin du presbytère conserverait sa clôture et jusqu’à hauteur de la fin de celle-ci, le talus serait planté de fleurs vivaces pour donner de la couleur, un peu comme sur la seconde partie du talus rue Lavaux.

Au niveau de la pelouse entre le gros arbre et le chemin empierré du presbytère on mettrait une clôture en bois pour délimiter le début du potager, des buissons floraux vivaces pourraient y être plantés pour adoucir la visibilité de la clôture et l’espace pelouse restant (dont une partie reposant sur de la « caillasse ») servirait à y installer des tonnelles et bbq pour les fêtes des voisins et d’autres occasions rassemblant les usagers du projet et les gens du quartier.

En attendant le démarrage effectif du projet talus & potager au printemps, l’idée est de mettre au bord des talus de la rue Lavaux une espèce de bordure un peu comme des biles de chemin de fer ou encore de gros madriers pour rehausser un peu ces talus, mieux les délimiter et rendre difficile l’accès des chiens sur le talus, on suggère aussi l’installation d’un distributeurs de « sacs à crottes » comme il en existe déjà ailleurs sur le village. On y mettrait aussi un talus avec des informations sur le projet à destination de la population locale et des nombreux promeneurs.

C’est évident qu’un projet comme le nôtre doit d’abord être bien compris (et admis) par les habitants proches et du village, il ne sera viable que si plusieurs personnes s’y impliquent, en retirent du plaisir, du savoir, et aussi bénéficient des produits du travail horticole de tout le monde. Il a été dit aussi que ce serait bien d’impliquer dans le projet, y compris pour le travail potager, les enfants des écoles avec leurs enseignant(e)s.

Important aussi donc de faire connaître le projet par le bouche à oreille mais aussi par internet, les réseaux sociaux comme Facebook, notre site a aussi un rôle important jouer, c’est là où toutes les personnes du village (et au delà) trouveront un max d’infos, de centres d’intérêts et pourront ainsi s’impliquer, rejoindre le projet. Ce site je l’ai monté mais il appartient à tout le monde, contactez-moi via les commentaires de bas de page, je me ferai la joie de vous associer à la confection du site !

Jacques Chevalier (0476/479388) chevaljak@mail.be

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Emplacement Jacques Chevalier, Rue Saint-Siméon, 23 à 4682 HOUTAIN-SAINT-SIMEON - BELGIQUE Téléphone 0476 47 93 88 E-mail jak53@gmx.com Heures Accessible par téléphone et chez lui (sur RDV) tous les jours dès 9 h du matin jusque 23 h
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close